Une tête pour deux

Résultat sans doute de l’agro-science, une seule tête, deux bœufs, un seul être qui souffre. FacebookTwitterGoogle+BufferPin It