Oeil pour oeil, mandibule pour mandibule

le

fourmi gros plan

Dans la guerre biologique qui se trame sur mon pied de tomate, je viens de perdre mon unique fantassin. Une larve de coccinelle gloutonne qui avait saigné l’ennemi à blanc. C’était sans compter une colonie de fourmis installée depuis peu à quelques touffes d’herbe de là, et qui avait organisé avec un culot outrancier un élevage de pucerons.

Les terribles guerrières terrassèrent la larve affamée.

Fin du première acte

Alors que je dégageai le pied d’un fraisier afin de trucider quelques limaces fort nombreuses ces temps-ci, je dérangeai un nid de fourmis Le hasard fait bien les vengeances parfois..

fourmis transportant un oeuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *